HISTORIQUE de l'Orgue Wenner (XIX)

Extrait d'un rapport pour l'association "Musique au Temple"  de M. Semenoux , expert organier.

Un orgue de 1873

  • Cet orgue avait été offert par une américaine (Mrs Burrowes) à la fin du XIXe siècle.
  • Il était l’œuvre de Georges Wenner (1873), facteur d’orgues bordelais.Celui-ci a produit un grand nombre d'instruments tout au long du XIXème  siècle. On compte 7 orgues de Wenner classées au titre des Monuments Historiques dans la seule région.  Aquitaine.http://orgue-aquitaine.fr/Georges-Wenner.html
  • Installé en tribune, il comptait à l’origine 6 jeux et demi, répartis sur deux claviers (GO de 54 notes et REC de 42 notes) et un pédalier de 18 notes en tirasse.
  • Il semblerait que Wenner ait dès le début prévu de faire un orgue plus important (16 jeux) mais que les ressources financières n’aient permis que de livrer une partie des jeux sur des sommiers plus conséquents.

Modifications ultérieures

  • En 1900, Paul-Marie Koenig le porte à 10 jeux avec 3 demi-registres.
  • La Maison Pesce de Pau réalise un relevage en 1956 et rajoute un dessus de tierce.
  • En 1963, le facteur Robert Chauvin, de Dax, porte le pédalier à 30 notes, ajoute un sommier supplémentaire électrique pour la première octave du récit et complète le GO par une mixture.

 


Le buffet

Le buffet de style néo-gothique particulièrement dépouillé était constitué principalement d’éléments en chêne.

 

La façade du buffet était constituée de deux grandes plates-faces de 5 tuyaux de 8 pieds encadrant deux plates-faces moyennes jumelées de 7 tuyaux de 5 pieds. Les tuyaux de façade correspondent à la première octave de la Montre.

 

La partie instrumentale reposait sur une charpente indépendante en pitchpin pour l’alimentation en vent, 

 

Sommiers


 

L’ordre des jeux sur les sommiers était le suivant :

 

Montre 8

Gambe 8

Doublet 2

Principal 4

Bourdon 16

Nazard 2 2/3

Prestant 4

Tierce 1 3/5

Bourdon 8

Bourdon 8

Plein Jeu

Larigot 1 1/3

Trompette 8

Hautbois 8

Clairon 4

Voix humaine 8

 

 

 

 

 

Les claviers étaient restés d’origine (plaquage d’ivoire pour les naturelles, feintes en ébène)

 

 

Le Conseil Presbytéral après analyse du dossier constitué par AMT constatant  les nombreuses transformations qu'avaient subi depuis sa construction l'orgue Wenner et l'importance des travaux nécessaires pour le restaurer  a préféré opter pour la construction d'un nouvel orgue.

 

L'orgue Wenner a finalement été vendu au facteur d'orgue M. Rébé et a été entièrement démonté en novembre 2015 avec pour projet de le remonter dans un autre site.